Accueil
Approche SPAGYRIQUE
ACTIFS et PLANTES
CIBLES des ACTIFS
SYNERGIES D'ACTIONS
SPAGYRIE & PSYCHÉ
Concept ARRA
SITES AMIS
ACCÉS THERAPEUTES
Télécharger Dossiers
Herboplanet Complex.
ACISTOM HS100 *
ACISTOM NEW
ADIUVANTIBUS HS722
ALISOL HS 1030
ALIVIT HS9 *
ALLERSOL HS700 *
AMENOSOL B HS210 *
ANANAS COMP HS112
ARCTIUMSOL HS150 *
ASITOL HS121 *
ATROSOL HS125 *
BACSOL HS4
BARDANA COMP HS102
BETAMIX HS103
BETULA COMP HS302
BISOL HS5 *
BRONSOL 200 Sirop *
CALMIX 100 Sirop *
CAPITIS *
CASSIASOL *
CISTISOL
CLIMASOL HS124
COLERIL PLUS HS736 *
CLOROFILIN
CORDIASOL HS118 *
CORNUS COMP HS304
DEFESOL HS122 *
DIFLOR HS732 *
DIMAGRET *
DIORSOL *
DISPESPOL *
DIURESOL *
DRAINIL *
DRENASOL HS15
ELEUTEROSOL *
ENZYSOL HS135 *
EPARENOL HS16
EPASOL HS119 *
FERROSOL HS7 *
GASTROSOL HS206 *
GYMNESOL HS706 *
HERBOSOL C HS123 *
HERBOSOL CA *
IALURASE Plus 740 *
IMMUNOSOL HS744 *
IN-FLU 100 sirop *
INFLUBIOTIC Aérosol*
JUGLANS COMP HS 306
K2 SOL
LACTORIL HS 602
LAXATIL-P poudre *
LIQUISOL poudre *
MAGSOL 5 PLUS HS708*
METEORSOL HS116 *
MINERALSOL *
MIOSOL HS 716 *
MNG PLUS SL3 *
MULTISOL *
NEO COLIFASTL *
NEVROSOL HS212 *
OLEA D3
OPATOSOL *
OPERTENSOL *
OROSOL *
OXYSOL *
PARIETARIA HS109 *
PINUS COMP HS 308
PRESTASOL HS720 *
PROINF HS538 *
PROLAVER HS127 *
PROSIL
PULMODREN HS310
PULMOSOL HS129 *
RADIO-ACT HS810 *
RADIO ACT JPG
RELAXSOL *
RINOPLUS HS208 *
RUSCUSOL HS137 *
SEDASOL HS101 *
SULFONIL HS710 *
SURCORTEX HS 405 *
TAMARIS COMP HS211
TARAXSOL *
TONIXOL HS128 *
ULCE GEL
ULMASOL HS 3 *
VARIXOL B HS202 *
VITIS COMP HS214 *
Prod.hors spagyrie
QUANTIQUE ?
LE SILICIUM
B.E de L.C. VINCENT
PARODONTOLOGIE
RESVERATROL
Ionocinèse
Contact
REFLEXIONS CULTURE
ARTICLES ET LIENS
Vos Remarques
BIBLIOGRAPHIE
DIVERS ARTICLES
Formulaire de contact
Mentions Légales
Dossier TC

 

 

 

 

 

 

 

OLEA D3 

LA VITAMINE REDECOUVERTE

 

3 sources possibles de vitamine D3

1 / Synthèse : Non assimilée convenablement

2 / Végétale : Difficultés à obtenir le dosage actif de 1000 UI par goutte et faiblement active

3 / Animale :   La seule à permettre un dosage normalisé en vitamine D3.

  avec un minimum actif de 1000 UI  (25 mcg) par goutte

 

La vitamine D3 Herboplanet:

Obtenue à partir de la laine de Chèvre. (La chèvre est rasée sans être blessée.) 

On retire le gras du  poil (Gras formé d’un cholestérol).

Ce Cholestérol exposé au soleil se transforme en Vitamine D3 (sous l’effet des UVA spécifiquement).

C’est le mécanisme naturel de fabrication de la vitamine D3 qui se fait sous la peau chez les êtres 

humains.

L’exposition au soleil utilisée parHerboplanetcorrespond à des horaires spécifiques  (Matin ou soir). 

C’est le seul  moyen qui permet la production d’une vitamine D3 à demi-vie  courte

Les vitamines D3 classiques  ont une demie vie de 12 à 18 jours.

Cette demi-vie courte permet de ne pas avoir d’accumulation dans les graisses et évite ainsi toute 

toxicité potentielle de cette vitamine liposoluble. Les vitamines liposolubles sont généralement 

toxiques du fait de l’accumulation liée à leur liposolubilité.

Les recherches Herboplanetont résolu cette problématique par la demi vie très brève obtenue pour 

leur vitamine D3 qui reste active sans risque de toxicité comme l’ont montrés les tests cliniques.

A titre d’exemple de cette technologie la provitamine A (Béta carotène) présente dans le « Maggsol

plus » à une demie vie courte évitant les risques habituels d’intoxications à la vitamine A.

Ainsi la vitamine D3 Herboplanet, possède les mêmes caractéristiques que la vitamine D3 produite 

naturellement par notre organisme sous la peau exposée aux heures requises.

Cette supplémentation devient normalement inutile en été, si on s’expose suffisamment au soleil 

entre juin et Septembre .

 

L’assimilation de la vitamine D3:  

Liposoluble cette vitamine D3 a besoin  d’être dans un milieu huileux. 

Herboplanettravaille avec des producteurs très précis des régions de  la Romania, Pugliaet Toscane 

produisant une Huile d’Olive avec des spécificités  précises en terme d’acidité notamment.

Le laboratoire arrive ainsi à développer une vitamine D3 dosée à 1000 UI / goutte à demi-vie courte.

L’Huile étant traitée selon une méthode Spagyriquejoue un rôle d’activateur énergétique. (A l’image 

d’un comburant comme l’oxygène dans un moteur thermique, qui a besoin de celui-ci en plus du 

carburant)

 

La prise de la vitamine D3

Elle se fait le midi avant le repas pour une efficacité optimale.

 

VITAMINE D3 (Cholécalciferol) + Huile d’Olive

Extra vierge BIO Extraite par pression à froid


1000 UI (25 Mcg) par goutte 

 Flacon de 20 ml ( Env 600 Gouttes)


Tissus impactés sur lesquels le recepteur VDR est présent

 

SYSTEME

TISSUS

Gastro-intestinal

Œsophage, Estomac, Intestin grêle, Colon

Cardiovasculaire

Cardiomyocytes, Cellules des muscles Lisses, Endothélium 

Rénal

Tubule proximal et distal, tubes collecteurs

Endocrinien

Parathyroïde, thyroïde, Cellules Béta pancréatiques

Reproducteur

Testicules, ovaires, prostate, placenta, utérus, endomètre

Immunitaire

Thymus, Moelle osseuse, cellules B et T

Respiratoire

Cell. alvéolaires des poumons

Squelette

Ostéoblastes, Ostéocytes, Choanocytes

Musculaire-Tissus conjonctifs

Muscles striés, Fibroblastes, Stroma

Cutané - Glandulaire

Epiderme, seins, follicules pileux

Nerveux Central

Neurones, Cellules gliales, Astrocytes

 

 

 

OLEA D 3

ASSIMILATION

Fortement liposoluble, elle est absorbée au niveau duodénal et du jéjunum. La formulation de l’Olea D3, utilisant de l’huile d’olive extra-vierge, permet une absorption maximale. Avec un dosage de 10,000 U.I. par jour correspondant à 10 gouttes administrées durant le déjeuner on peut obtenir des augmentations des niveaux sériques de 20 ng/ml à 80 ng/ml en 3 mois (D’après expérimentation clinique). Le Cholécalciférol a une demi-vie de 12-18 jours, alors que 1’1-25(OH)2 cholécalciférol a une demi-vie très brève et ne se dépose pas dans les tissus. Le processus de L’-hydroxylation est limité, et garantit une protection contre une éventuelle intoxication.

TOXICITE

Extrêmement rare, seulement observée pour des niveaux supérieurs à 200 ng/ml durant une longue période.
Un certain nombre d’études scientifiques la documente comme suit :
a) A 25 patients affectés de sclérose en plaque ont été administrés de la Vit D avec un dosage croissant, durant
6 mois Jusqu’à 40,000 UI par jour et ensuite de manière dégressive jusqu’à 0, dans les 6 mois suivants
A ces patients on a aussi administré 1,200 mg de calcium. Les niveaux de calcémie, calciurie et créatininémie
sont restés dans la norme durant toute la durée du traitement, avec des niveaux sériques de Vit D qui ont atteint les 168 ng/ml, sans aucun effet collatéral.(3)
b) Au Canada, l’utilisation de 14,000 UI de vitamine D par jour durant 6/12 mois n’a pas induit d’hypercalcémie ou d’autres effets collatéraux, atteignant des niveaux sériques de 160 ng/ml.(4)
c) Des patients avec des niveaux sériques de Vitamine D = 746 ng/ml n’ont manifestés aucun symptôme et ont maintenu un niveau normal de calcémie.(5)

ACTIONS

La Vitamine D est une hormone qui interagit avec toutes les cellules qui présentent sur leur membrane le récepteur spécifique dénommé VDR. Ces récepteurs se trouvent dans beaucoup de tissus sur lesquels
la Vitamine D agit comme régulateur métabolique ou comme stimulant dans les réparations en cas d’inflammation (Voir figure 1)

Les VDR sont présents sur toutes les populations lymphocytaires ou la Vitamine D explique une régulation Importante du système immunitaire, en effet :

  1. Elle a un rôle fondamental dans la réponse immunitaire initiale, non spécifique, envers les organismes

    pathogènes ou en cas de dommages tissulaires.

  2. Dans les cellules de Langerhans de la peau (Cellules dendritiques), La Vitamine D atténue la présentation

    de l’antigène au lymphocyte T.

  3. Promeut la différentiation des Lymphocytes T vers Th2 plutôt que vers Th1 avec comme conséquence

    une diminution des dommages tissulaires liés à la réponse immunitaire Th1.

  4. Régule les Lymphocytes Th17 et donc leur production d’IL17 qui est fondamentale pour réduite l’inflammation

    et les dommages tissulaires liés aux maladies auto-immunes.

  5. Stimule le génération des Lymphocytes T-Régulateurs qui produisent l’IL 10, ce qui a des effets bénéfiques

    dans l’auto-immunité et dans les mécanismes de rejets des transplantations.

La vitamine D est utilisée dans le traitement de l’ostéoporose, dans l’ostéomalacie et dans le rachitisme (Voir figure 2).
Depuis de nombreuses années sont en cours des études relatives à l’utilisation de la vitamine D pour des patients atteints de divers types de tumeurs; dans les tumeurs malignes du sein, des poumons, des intestins, de la prostate, des ovaires et de l’utérus. Ces cellules cancéreuses présentent toutes les récepteurs VDR sur leurs membranes. La vitamine D aurait la capacité de provoquer l’apoptose de ces cellules.

Indiquée dans les traitements de la carence en Vitamine D et du calcium, comme dans les cas d’ostéoporose, ostéomalacie, retard de croissance, rachitisme.
Elle régule le système immunitaire elle convient dans les pathologies infectieuses respiratoires, gastro- intestinales et génito-urinaires.

Utile dans le traitement des pathologies auto-immunes, cutanées, hépatiques, respiratoires, de l’appareil génital masculin et féminin, comme documenté par la présence sur toutes les cellules de ces tissus des récepteurs spécifiques à la Vitamine D.

 

vOIR AUSSI /

OSTEOCALCINE

Top
Borghiero Roger  | r.borghiero@gmail.com