Accueil
CONFERENCES A VENIR
Articles
Approche SPAGYRIQUE
ACTIFS et PLANTES
CIBLES des ACTIFS
CONTRES INDICATIONS
SYNERGIES D'ACTIONS
Horaire Méridiens
SPAGYRIE & PSYCHÉ
Concept ARRA
SITES AMIS
ACCÉS THERAPEUTES
Télécharger Dossiers
Herboplanet Complex.
ACISTOM HS100 *
ACISTOM NEW
ADIUVANTIBUS HS722
ALISOL HS 1030
ALIVIT HS9 *
ALLERSOL HS700 *
AMENOSOL B HS210 *
ANANAS COMP HS112
ARCTIUMSOL HS150 *
ASITOL HS121 *
ATROSOL HS125 *
BACSOL HS4
BARDANA COMP HS102
BETAMIX HS103
BETULA COMP HS302
BISOL HS5 *
BRONSOL 200 Sirop *
CALMIX 100 Sirop *
CAPITIS *
CASSIASOL *
CISTISOL
CLIMASOL HS124
COLERIL PLUS HS736 *
CLOROFILIN
CORDIASOL HS118 *
CORNUS COMP HS304
DEFESOL HS122 *
DIFLOR HS732 *
DIMAGRET *
DIORSOL *
DISPESPOL *
DIURESOL *
DRAINIL *
DRENASOL HS15
ELEUTEROSOL *
ENZYSOL HS135 *
EPARENOL HS16
EPASOL HS119 *
FERROSOL HS7 *
GASTROSOL HS206 *
GYMNESOL HS706 *
HERBOSOL C (Vit C) *
HERBOSOL CA (Ca)*
HERBOSOL Fe (Fer)
IALURASE Plus 740 *
IMMUNOSOL HS744 *
IN-FLU 100 sirop *
INFLUBIOTIC Aérosol*
JUGLANS COMP HS 306
K2 SOL
LACTORIL HS 602
LAXATIL-P poudre *
LIQUISOL poudre *
MAGSOL 5 PLUS HS708*
METEORSOL HS116 *
MINERALSOL *
MIOSOL HS 716 *
MNG PLUS SL3 *
MULTISOL *
NEO COLIFASTL *
NEVROSOL HS212 *
OLEA D3
OPATOSOL *
OPERTENSOL *
OROSOL *
OXYSOL *
PARIETARIA HS109 *
PINUS COMP HS 308
PRESTASOL HS720 *
PROINF HS538 *
PROLAVER HS127 *
PROSIL
PULMODREN HS310
PULMOSOL HS129 *
RADIO-ACT HS810 *
RADIO ACT JPG
RELAXSOL *
RINOPLUS HS208 *
RUSCUSOL HS137 *
SEDASOL HS101 *
SULFONIL HS710 *
SURCORTEX HS 405 *
TAMARIS COMP HS211
TARAXSOL *
TONIXOL HS128 *
ULCE GEL
ULMASOL HS 3 *
VARIXOL B HS202 *
VITIS COMP HS214 *
Prod.hors spagyrie
QUANTIQUE ?
LE SILICIUM
B.E de L.C. VINCENT
PARODONTOLOGIE
RESVERATROL
Ionocinèse
Contact
REFLEXIONS CULTURE
ARTICLES ET LIENS
Vos Remarques
BIBLIOGRAPHIE
DIVERS ARTICLES
Formulaire de contact
Mentions Légales
Dossier TC

 

 

 

 

 

DIFLOR Plus

HS732

PROBIOTIQUE - IMMUNOMODULATEUR

 

Complément alimentaire basé sur des plantes et ferments lactiques.

Groupe de produits Tablettes & capsules


24 capsules - Poids net 11,04 g env.

 

APPORT NUTRITIONNEL POUR 2 CAPSULES :

Extrait sec de :

Échinacée (Echinacea angustifolia) racine 320mg

(apport en échinacoside 12,8mg)

Cassis (Ribes nigrum) fruits 200mg 

(apport en anthocyanosides 2mg)

 

Maltodextrines alimentaires

Lactobacillus bulgaricus lyophilisé 25mg

Bifidobacterium lactis allergen free lyophilisé 25mg

Bifidobacterium infantis lyophilisé 25mg.

Lactobacillus acidophylus lyophilisé 16,66mg.

(Apport total de cellules vivantes 10 milliards).

 

Resvératrol titré à 98% de 10 mg

(apport en Resvératrol 9,8 mg).

 

Gélatine alimentaire

Antiagglomérants : stéarate de magnésium végétal.

 

Recommandations d'utlisation :

Adulte 2 capsules par jour. Enfant : 1 cap / j 

 

Cibles : 

Flore intestinale perturbée. 

Diarrhées infantiles,AB,

Tourista

Colites

Colon irritable

Candidose


Inflammations ou infections uro-génitales

Hélicobacter pylori

Dysbiose

Intolérances lactose

Allergies,

Mauvaise assimilation des nutriments, minéraux ou vitamines 

 

 

 

 

Actions :  

Fortifier et augmenter la flore intestinale

Aider à renforcer les défenses naturelles.

Stimulation immunitaire

Prévention des infections intestinales

 

Remarque sur les actifs : 

Echinacéa :

Lutte contre germes pathogènes (des tissus)

Active défenses

Active mécanismes de régénération des tissus.

États septiques et Pathologies infectieux avec fièvre Tendance à devenir chronique.

Propriétés anti-inflammatoire

Cicatrisante.

 

Le CASSIS (Ribes Nigrum) :

inflammation (lésion articulaire).

Effet « corticoïdes, stéroïdes ou non » Sans inconvénient

iatrogène.

Action anti-inflammatoire (tendons, ligaments Flexibilité).

Anti-inflammatoire

Antiallergique

Diurétique.

Syndromes rhumatismaux.


LACTOBACILLUS ACIDOPHYLUS :

Flore bactérienne intestinale (processus infectieux).

Assure une valeur de pH intestinal de 4-5,

Empêche la croissance des « mauvaises bactéries »

 

DIFLOR PLUS est un complément alimentaire de lactobacilles et d’extraits

végétaux que agissent sur la flore intestinale.

 

L’ÉCHINACÉE contribue aux défenses naturelles du corps et au bien-être des voies urinaires. 

Le CASSIS contribue à la régularité du transit intestinal.

RECOMMANDATIONS D’UTILISATION : 1 - 2 capsules par jour.

AVERTISSEMENTS : Conserver hors de portée des enfants de moins de 3 ans.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Le produit doit être utilisé dans une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain.
 
NOTES SUR CERTAINES PLANTES ET SUR LES FERMENTS LACTIQUES : 

les premières observations sur le rôle positif joué par certaines bactéries furent

introduites par le savant Russe lauréat du prix Nobel Ilya Metchnikoff (un des

fondateur de l’immunologie actuelle), qui au début du XXe siècle suggéra qu’il

serait possible modifier la flore intestinale en substituant les microbes nocifs par

des microbes utiles. Metchnikoff, qui à l’époque était professeur à l’Institut Pasteur 

de Paris, raffermit l’idée que le processus de vieillissement était causé par l’activité

de putréfaction des microbes produisant des substances toxiques dans le gros intestin

(protéolytiques). Les bactéries protéolytiques telles que clostridies, qui font partie de

la flore intestinale normale, produisent des substances toxiques, parmi lesquelles les

phénols, l'indole et l'ammoniac, produits dérivés de la digestion des protéines qui selon 

  Metchnikoff sont responsables de ce qu’il appelle “auto-intoxication intestinale”, la cause 

des changements physiques associés à la vieillesse. Ce fut à ce moment-là qu’il nota que

le lait fermenté par les Bactéries de l’Acide Lactique (d’où vient l’acronyme anglais LAB),

 réussissait à inhiber la croissance des bactéries protéolytiques grâce au pH bas produit

par la fermentation du lactose, de régulariser le tractus intestinal et contribuer de cette

façon à l’élimination de la constipation gênante. En se basant sur ces faits Metchnikoff 

proposa la consommation du lait fermenté avec ces bactéries; lui-même, il l’introduisit

dans son alimentation en constatant immédiatement ses effets bénéfiques sur la santé.

 Les scientifiques supposent que ces bacilles puissent modifier la flore intestinale en

limitant de cette façon l’auto-intoxication considérée comme la cause des changements

athéro-sclérotiques conduisant à leur tour à la sénilité prématurée. Au début du XXe siècle, le but des

recherches sur les probiotiques était celui de découvrir s’ils sont en mesure de restaurer

la sphère intestinale en rétablissant l’équilibre microbien, avec, comme résultat, l’inhibition

des agents pathogènes et bactériens qui produisent des toxines et améliorent le système

immunitaire duquel dépend notre capacité de nous défendre contre les maladies provoquées

par des microbes. La famille des Bifidobactéries, et des LAB (acronyme de Lactic Acid Bacteria),

sont les types plus courants des microbes utilisés comme des probiotiques. Du point de vue

étymologique le terme semble être composé de la préposition latine pro (pour) et de

l’adjectif grec bioticos (biotiques), ce dernier dérivant de la parole grecque bios  (“vie”).

Selon la définition actuellement adoptée par la FAO/OMS, les probiotiques sont : “

des microorganismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantités adéquates,

confèrent un bienfait sur la santé de l'hôte”. 

 

Le RESVÉRATROL est un polyphénol qui se trouve dans les raisins et d’autres plantes

(par ex. Polygonum cuspidatum), il est utilisé par la plante pour se protéger contre les

parasites. Aujourd’hui dans le vin il n’y a pas beaucoup de resvératrol, au contraire, il n’y

en a presque plus de trace ce qui est dû à l’utilisation des pesticides, donc, pour pouvoir

en prendre il faut produire des extraits qui en contiennent une quantité adéquate.

L’Organisation Mondiale de la Santé indique le resvératrol comme une substance en

mesure de réduire du 40% les risques cardiovasculaires. Il exerce une action antioxydante

protective contre un éventail plus large des radicaux libres par rapport à la vitamine E.


BIBLIOGRAPHIE:
- Long S.S., et al.: Development of anaerobic fecal flora in heathy newborn infants.

J Pediatr; 91:298-301, 1977.


- Mikelsaar M., et al.: Development of individual lactic acid microflora in the human

microbial ecosystem; in Salminen S. von Wright A.(eds): Lactic Acid Bacteria. New York,

Dekker, pp237-293, 1993.


- Drasar B.S., et al.: Intestinal Microflora New York, Academic, 1994.


- Lejeune C., et al.: Sequential development of intestinal flora in newborn infants:

A quantitative differntial analysis. Dev Pharmacol Ther; 7(suppl 1) :138-143, 1984.


- Rotimi v.o. et al.: The development of the bacterial flora in normal neonates. J Med.

Microbial; 14:51-62, 1981.


- Gibson R.G. and Roberfroid M.B: Dietary modulation of the human colonic microbiota:

introducing concept of prebiotics. J .Nutr (125) pp.1404-1412, 1995.


- Zoli G. e Franchini R.: I probiotici e le malattie gastrointestinali. Cenèsthesis 1, VI, 2-5

Gennaio Febbraio 2000.


- Gatti PM "Functional Food: i prebiotici ed i probiotici" Cenèsthesis 1, VI, 2-5 Gennaio

Febbraio 2000.

 

 

FacebookTwitterLinkedIn

 

 

  

 

 

 

  

Top
Borghiero Roger  | r.borghiero@gmail.com